NOTRE VOYAGE AU CŒUR DE LA VILLE IMPÉRIALE FÈS AU MAROC

Mai 2017
VoyageMaroc

Une furieuse envie d’orient et de dépaysement nous a amené en mai 2017 à Fès au Maroc. Ce pays nous évoque les souks, les épices, les palais somptueux, les couleurs, les jardins… Mais ce voyage nous a permis de découvrir beaucoup d’autres facettes de ce pays, facettes que nous avons tantôt adorées, tantôt détestées… En une semaine nous n’avions bien évidemment pas le temps de découvrir l’ensemble du pays, nous nous sommes donc concentrés sur la découverte des villes impériales.

Notre séjour à Fès, nos conseils voyage

Hébergement à Fès:

Le riad Dar Tamo

Situé au cœur de la médina de Fès, proche de la place R’CIF, le Riad Dar Tamo propose de très jolies chambres dans un décor digne des 1001 nuits. Nous avons payé 43€ par nuit (petit déjeuner compris).

Cette image montre le salon marocain du riad DAR TOMO

credit by booking.com

Sur l'image on voit les lits de l'une des chambres du riad Dar Tamo

credit by booking.com

Sur l'image on voit la salle de bain de l'une des chambres du Riad Dar Tamo

credit by booking.com

Sur l'image on voit la fenêtre d'une des chambres du Riad Dar Tamo

credit by booking.com

 

Le restaurant du Dar Tamo

On y sert une succulente cuisine marocaine, nous le recommandons vivement, je me souviens encore de ce délicieux tajine aux pruneaux dont nous nous sommes délectés. Surement le meilleur de notre séjour. Le petit déjeuner est également délicieux et si vous le demandez, vous pourrez le déguster sur la terrasse ensoleillée du riad.

Sur cette image on voit le petit déjeuner du riad Dar Tamo

Femme allongée sur la terrasse du riad Dar Tamo

 

Localisation du dar tamo

Le riad Dar Tamo se situe dans le dédale de la médina et c’est une petite expédition pour y arriver. Pour être honnête nous n’étions pas forcément rassurés dans la médina alors ce magnifique riad situé au fond d’une ruelle sombre, c’était un peu flippant. Avec du recul, nous aurions préféré un logement en dehors de la médina, où nous nous serions sentis moins oppressés.

photo de la ruelle menant au riad Dar Tamo

photo de la porte d'entrée du riad Dar Tamo

 

Transport vers Fès:

Nous avons déboursé 60€ l’aller-retour Paris / Fès avec Ryanair. Arrivés à l’aéroport de Fès, nous avions réservé une navette avec le riad, c’est préférable puisque l’emplacement du Dar Tamo est quasi impossible à trouver seul.

Une femme marche devant la porte Bab R'cif à Fès au Maroc

Porte Bab R’cif

Dans Fès, nous empruntons les taxis officiels de couleurs rouges et payons 1 € pour nous rendre de la médina vers la nouvelle ville. Nous demandons à chaque fois de mettre le compteur comme nous le conseille le guide du Routard. En effet, les prix proposés par les chauffeurs de taxi sont toujours plus chers sans le compteur.

 

Notre découverte de Fès, la ville impériale

Vue sur la médina de Fès au Maroc

 

Fès est une ville impériale, elle est la deuxième plus grande ville du Maroc avec plus d’un million d’habitants. Elle fut à plusieurs reprises la capitale du pays et reste aujourd’hui la capitale culturelle et religieuse.

Tiraillée entre modernité et artisanat, la ville se divise en 3 parties bien distinctes:

  • La médina appelée Fès-el-Bali,
  • Le quartier du palais-royal, Fès- el- Jédid,
  • La ville nouvelle

La médina Fès-El-Bali

sur l'image on voit des personnes dans les rue de la médina Fès-El-Bali

 

La médina Fès-El-Bali est la plus grande médina du Maroc. Un dédale de ruelles, où cohabitent mosquées, commerces et jardins. Entourée de remparts, on y accède par 14 portes majestueuses. La médina de Fès est splendide. En se perdant dans ce labyrinthe nous sommes émerveillés à chaque pas.

Un homme regarde les dorures dans la médina de Fès

Fenêtre de la médina de Fès-El-Badi

Un homme de dos dans la médina de Fès El Badi

Partout des dizaines d’échoppes en tous genres et des monuments magnifiques, parmi eux:

 

La mosquée Qaraouiyine

Magnifique, elle se situe au bout d’une ruelle étroite. Nous ne pouvons malheureusement pas entrer dans ce lieu de culte mais les portes sont ouvertes et nous pouvons entrevoir la beauté de celui-ci.

Femme devant la mosquée QARAOUIYINE:

L'intérieur de la mosquée QARAOUIYINE:

 

La médersa Bou-Inania

C’est un ancien internat religieux qui se visite pour 10 DRH. Le lieu est magnifique et paisible. Nous nous y sommes posés, après plusieurs heures de marche dans le tumultueux souk de la médina.

Sur l'image on voit une femme à l'une des fenêtres de la médersa Bou-Inania

 

Les tanneries Chouara

Pour avoir une vue imprenable sur la médina, il faut se rendre sur le toit d’un des magasins situés autour de la tannerie. Nous sommes chaleureusement accueillis par les vendeurs qui nous offrent un brin de menthe pour pouvoir supporter l’odeur des tanneries. Le spectacle est incroyable et le vendeur nous explique la fabrication artisanale du cuir.

Vue sur les tanneries Chouara

credit by Flirck

La place R’cif

Immense, elle est très agréable à la nuit tombée avec tous les stands qui s’installent. Sandwichs à la rate ( non merci), vaisselle, plats à tajine, sucreries et pour nous amandes grillées, notre péché mignon au Maroc.

Sur l'image on voit une femme de dos sur la place R'cif

image de la place R'cifimage d'amandes grillées

 

Où manger dans la médina?

Dans la MEDINA, nous avons surtout mangé dans les petits snacks qui proposent des sandwichs kefta pour 1€. Sinon comme proposé ci-dessus, le restaurant du Riad Dar Tamo est délicieux. Nous avons également adoré le restaurant R’CIF situé juste avant l’entrée de la médina au niveau de la Bab R’cif.

Une femme assise à la table du restaurant R'Cif

Nous y avons mangé un délicieux couscous et un tajine pour 8€ par personne boissons comprises. Nous avons mangé sur la terrasse du restaurant qui offre une sublime vue sur la médina. Nous recommandons vivement cette adresse.

Photo du couscous au restaurant R'cif

La sécurité au sein de la médina

Dans l’avion je suis assise à côté d’une jeune Marocaine originaire de la cité impériale. Elle est très surprise de notre programme au Maroc. Elle vit à Fès pourtant elle ne va que très rarement dans la médina. Les agressions y seraient trop fréquentes. Elle nous raconte qu’une de ses amies s’est faite voler toutes ses affaires à la terrasse d’un café par un type qui l’avait menacé avec un couteau et qu’une autre s’est faite entailler le visage. Elle nous conseille de nous balader sans notre appareil photo, avec le moins de liquide possible et me déconseille de me promener seule. Elle nous entoure sur la carte de notre guide, les portes de la médina où nous ne devons surtout pas nous rendre, car trop dangereuses. Ainsi elle nous déconseille de passer par Bab Guissa, Bab Boujdha, Bah Khokha et Bab Ftouh. C’est donc avec une certaine appréhension que nous atterrissons à Fès.

Le lendemain de notre arrivée nous partons à l’assaut de la médina. Nous nous perdons dans ce magnifique labyrinthe. Très vite, nous nous rendons compte que nous sommes les seuls touristes sans guide et que je suis la seule femme vêtue d’une robe à fleurs au dessus du genoux… Mauvais idée!

 

une femme assisse sur un banc dans la médina de fès

 

Je ne me sens clairement pas à ma place et nous sommes alpagués tous les 500 mètres par un rabatteur ou un faux guide. En fin de journée, un commerçant à qui nous ne voulons pas acheter de bijoux, nous chasse de sa boutique, en nous insultant dans les rues de la médina. Ce type d’événement reste isolé et la grande majorité des habitants nous ont aidé à trouver toutes les petites merveilles à découvrir avec une extrême gentillesse. Mais clairement les agressions verbales quotidiennes auront eu raison de notre morale au Maroc. Par contre, il faut bien souligner que nous n’avons pas assisté à une seule scène de violence physique et que nous n’avons pas entendu parler de vol. Il semblerait d’ailleurs que des dizaines de policiers en civil se baladent toute la journée dans la médina pour assurer la sécurité de celle-ci.

Visite du quartier du Palais Royal, Fès-El-Jedid

Le palais royal

Même si nous ne pouvons y entrer, l’extérieur du palais est juste fabuleux.

l'image montre les portes du Palais Royal, Fès-El-JedidL'image montre les poignée du palais Palais Royal, Fès-El-JedidL'image montre les jardins du Palais Royal, Fès-El-JedidL'image montre le mur de mosaïque du Palais Royal, Fès-El-JedidL'image mon un homme devant les portes du Palais Royal, Fès-El-Jedid

Mais une nouvelle petite mésaventure avec un habitant du quartier aura eu de nouveau raison de notre patience et nous préférons prendre un taxi pour nous rendre sur les hauteurs de la ville pour visiter les Mérinides.

Les tombeaux des Mérinides

Les Mérinides permettent d’accéder à un merveilleux point de vue sur la médina.

L'image montre un panorama des mérinidesL'image montre une femme devant une porte du tombeau des mérinidesl'image montre les tombeaux de mérinides à FèsL'image montre une femme voilée qui marche vers l'hôtel des mérinidesVue de Fès depuis les mérinidesL'image montre une vue de Fès depuis les mérinidesL'image montre le cimetière depuis les mérinides

Nous adorons cet endroit et souhaitons profiter encore. Nous passons donc l’après-midi à l’hôtel « Les Mérinides ».

L'image montre un cocktail et une vue sur les mérinides

L'image montre la vue depuis l'hôtel des mérinides

Pour 15€ par personne nous profitons toute une après-midi au bord de la piscine de l’hôtel.

L'image montre la piscine des mérinides avec sa vue sur FèsL'image montre une vue de Fès depuis la piscine des mérinides

Le jardin Jnane-Sbil

Ce jardin est comme un havre de paix au milieu de la tumultueuse Fès. C’est un lieu de promenade agréable. Attention il est fermé le lundi.

Sur l'image on voit un homme au milieu d'une allée de palmier dans le jardin Jnane-SbilL'image montre le jardin Jnane-SbilL'image montre le jardin Jnane-SbilL'image montre le jardin Jnane-SbilL'image montre le jardin Jnane-Sbil

 

Manger dans le quartier du Palais Royal, Fès -El- Jedid

Nous recommandons le restaurant La Mézzanine, qui propose une très jolie terrasse moderne, située juste à côté du jardin Jnane-Sbil. Nous y mangeons un repas complet pour 9€ par personne, mais il est tout à fait possible de s’y poser juste pour boire un verre.

L'image montre un homme sur la terrasse du restaurant la Mézzanine

 


 

SEFROU, la ville fortifiée du Moyen Atlas

Situé au pied du Moyen Atlas, à 28 km de Fès, SEFROU est une ville fortifiée. Dans le Routard, elle est décrite comme une « ville où il fait bon flâner car peu touristique ». Il ne nous en faut pas plus pour nous convaincre.

Transport de Fès à Sefrou

Nous prenons un grand taxi blanc dans la ville nouvelle de Fès. A notre arrivée, un chauffeur nous propose la location d’un grand van blanc climatisé pour nous deux, pour 6€. Nous expliquons que ça ne nous dérange pas de monter avec d’autres passagers, le van peut contenir au moins 10 personnes… Mais alors si on veut faire du covoiturage, fini l’immense van, ce sera la veille Merco’ blanche à 4 derrières… ECHEC! Cam est super sympa et me laisse la place de la fenêtre. Il fait 40 degrés dans la voiture et nous sommes compressés, mais la demi-heure de route passe relativement vite puisque nous découvrons de magnifiques paysages sur le chemin.

Notre courte visite de Séfrou

Le taxi nous dépose en face d’une des portes de la médina, qui est décrite dans le guide comme l’une des plus séduisantes du Maroc.

Une femme marche dans la médina de Séfrou

Nous entrons donc dans la médina et au bout de 5 minutes de visites, nous nous rendons compte que nous sommes les seuls touristes, que tout le monde nous dévisage et semble clairement surpris de nous voir. Un faux guide se colle à nous et ne nous lâche plus, il commence la visite, nous lui expliquons gentiment que nous ne souhaitons pas de ses services, mais il ne compte pas nous lâcher de sitôt. Les habitants semblent extrêmement amusés de la scène qui se déroule devant eux… nous beaucoup moins. Vraiment trop agacés et mal à l’aise, nous faisons demi-tour et sortons de la médina… Nous décidons donc de faire le tour des remparts pour découvrir Séfrou. Au bout de 2/3 minutes de ballade, nous nous retrouvons seuls dans les rues et un gars nous suit de près et ce n’est pas de la parano, puisque nous décidons de revenir sur nos pas et il est toujours là.

Nous préférons donc ne pas prendre de risque et retournons à la station de taxis pour nous rendre à la très jolie cascade de Séfrou. Nous demandons à un chauffeur de taxi de nous y conduire et celui-ci semble vraiment surpris de notre demande… il nous explique que c’est assez dangereux, que nous ne trouverons jamais de taxi pour le retour et que le chemin pour revenir en centre-ville à pied nous est clairement déconseillé. Il nous explique qu’il ne voit jamais de touriste y aller et nous déconseille vraiment de nous y rendre seuls. Nous décidons donc de rentrer à Fès.

Notre riad, le Dar Tamo proposait une excursion pour Séfrou à 500 DRH soit 45€ pour deux. Donc pour découvrir la ville, nous conseillons donc d’opter pour une excursion organisée.

 

Malgré un avis en demi teinte sur Fès, nous avons adoré la cuisine marocaine que ce soit dans les restaurants ou les petits snacks, la beauté de la médina, les délicieuses nuits dans notre riad, les petits déj’ sur la terrasse du Dar Tamo et la découverte des nombreux monuments historiques (le tombeau des Mérinides, le palais royal, la mosquée Quaraouiyine…). Notre séjour à Fès se termine de nouveau sur une jolie note avec un début de grippe. Me voici alitée au moment de notre départ pour Meknès. Rassurez-vous le séjour à Meknès s’est merveilleusement bien passé et il marque pour nous le début du reste de notre vie. Pour découvrir notre aventure à Meknès cliquez ici.

 

Image du jardin de Jnan Sbil